Programme Géocinéma

Géocinéma est un Festival né à l’initiative de cinq géographes du Département de géographie de l’Université Bordeaux Montaigne en 2006.

Depuis, il se tient tous les ans sur un thème différent, à la fin du mois de mars. Le principe est simple : il s’agit de montrer comment on peut faire de la géographie avec des films de fiction. Le Festival se déroule en partenariat avec le cinéma d’art et essai l’Utopia, situé en plein centre-ville de Bordeaux (5 place Camille Jullian). On y projette les films qui sont ensuite commentés en binôme par des géographes (et parfois des non géographes) et discutés avec la salle.

Cette année, le Festival est enchâssé dans le Colloque, ce qui permettra des échanges que l’on espère fructueux entre les participants au colloque et les différents publics habitués de Géocinéma, autour de films sur le thème de cette 12e édition : l’initiation.

Cela nous permettra aussi de prolonger les travaux du jour en soirée, sur un mode moins universitaire, et de tester ainsi la formule du « Fest-coll ».

Géocinéma, ce sont des films de fiction que l’on projette à l’Utopia, mais aussi un Café-géo qui ouvre traditionnellement le Festival et qui ouvrira cette année Festival et Colloque, le lundi 26 à partir de 20h au Café Castan, sur les berges de la Garonne, et une Ciné-conférence où un invité traite du thème en s’appuyant sur la projection d’extraits de films de son choix. Bien que centré sur les films de fiction, Géocinéma réserve aussi une place aux films documentaires et notamment aux films de chercheurs. Mais cette année, on traitera de cela dans le cadre des sessions du colloque.

L’inscription au colloque comprend une boisson au Café Géo, et l’entrée à l’Utopia pour les projections en soirée du mardi et du mercredi. La Ciné-conférence, qui se déroulera le jeudi après-midi à l’Université Bordeaux Montaigne (Amphi 3) est ouverte à tous.


Lundi 26 mars

20h – 22h, au Café Le Castan (2 quai de la Douane, 33000 Bordeaux) — Ouverture

Café-Géo : « Des films, des caméras et des géographes : pour quoi faire ? », Discussion animée par le Comité d’organisation du colloque et le Collectif Géocinéma


Mardi 27 mars

9h-12h, au Cinéma Utopia — Wallay de Berni Goldblat (2017). Projection matinale à l’attention des étudiants de l’Université Bordeaux-Montaigne (mais ouverte à tous).
Film c
ommenté par : Alfonso Pinto (Docteur en géographie, UMR EVS-Lyon) et Denis Retaillé (Professeur émérite Université Bordeaux-Montaigne/UMR Passages).

13h10-14h20 — Concours photo organisé par l’Association des étudiants en géographie de Bordeaux (AEGB) dans le hall de la Présidence de l’Université Bordeaux Montaigne.

20h30-23h, au cinéma Utopia  — The Rider de Chloé Zhao (sortie nationale le 28 mars). Projection en avant-première commentée par l’ensemble des participants du colloque.


Mercredi 28 mars

9h-12h, au Cinéma Utopia —  Captain Fantastic de Matt Ross (2016). Matinale à l’attention des élèves du Lycée Condorcet de Bordeaux.
Film c
ommenté par :
Yoann André (géographe, professeur agrégé), Cécile Durand Llantia (géographe, professeure agrégée) et Jean-François Staszak (Université de Genève).

20h30-23h, au cinéma Utopia — Ridicule de Patrice Leconte (1996). Projection commentée par l’ensemble des participants du colloque.
Post-soirée à la brasserie Simeone Dell’ Arte, 10 place Camille Jullian, 33000 Bordeaux.


Jeudi 29 mars

14h00 – 16h30, à l’Université Bordeaux Montaigne — Ciné-conférence par Jean-François Staszak, Université de Genève

L’initiation au monde : du Voyage dans la lune de Georges Méliès à Seul sur Mars de Ridley Scott
Le cinéma constitue une expérience géographique : il a à voir avec le déplacement, nous offrant la possibilité d’être là où nous ne sommes pas. Jean-François Staszak explorera à la lumière de cette hypothèse l’histoire du 7ème art. Celle-ci commence avec le cinéma des premiers temps qui, fonctionnant comme une attraction, proposait un substitut au voyage ; elle passe par le cinéma colonial, les films d’aventure, le Western, la science-fiction, etc. ; aujourd’hui, l’expérience de l’ailleurs s’effectue par images de synthèses et en 3D, donnant accès de façon de plus en plus réaliste à de nouveaux territoires. La conférence s’appuiera sur la projection de nombreuses séquences empruntées à des films de multiples genres et époques, qui attestent de sa capacité à constituer une initiation au monde.

 

Le Collectif Géocinéma 2018, en noms et en entretiens : Véronique André-Lamat, Mayté Banzo, Béatrice Collignon, Marina Duféal, Marie Mellac, Isabelle Sacareau – et Sandrine Vaucelle pour le Café-Géo, ainsi que Patrick Troudet pour l’Utopia.

Page de Géocinéma : http://www.passages.cnrs.fr/spip.php?rubrique47

NB : L’ensemble des films en liens sur cette page (Géocinéma et les entretiens) ont été réalisés par les étudiants de M1 des parcours « Images fixes et mobiles, réalisation et analyse » et « Médiation territoriale » du Master InTEx (Innovation territoriale et expérimentations) du Département de géographie de l’Université Bordeaux Montaigne pour l’édition 2017 de Géocinéma.

A la rentrée 2018, les deux parcours fusionnent et deviennent le parcours MIME (Médiation territoriale, images et expérimentations).

Géocinéma est soutenu par l’UMR Passages, l’UFR STC de l’Université Bordeaux Montaigne, l’AEGB (Association des étudiants de géographie de Bordeaux) et l’Association des professeurs d’histoire et de géographie d’Aquitaine.

Publicités